Articles de Blog

RHViews #3 - Clotilde De Loisy, Responsable recrutement chez Murfy

4/11/2021

"Réparer plutôt que jeter" tel est le crédo de Murfy. Un an après une levée de fonds de 8 millions d'euros, Clotilde responsable recrutement nous fait part de son expérience dans une entreprise en forte expansion et pleine d'ambition.

Bonjour Clotilde, pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours ?

Je m'appelle Clotilde De Loisy, je suis responsable recrutement pour Murfy pour les fonctions opérationnelles.

J'ai fait une classe préparatoire : l'ENS Cachan en économie, j'ai ensuite rejoint l'école de commerce Grenoble école de management. J'ai réalisé deux stages dans des grands groupes : chez Danone et chez Air Liquide. Lors de ma dernière année j'ai réalisé mon alternance chez Danone. Par la suite, une de mes anciennes collègues m'a proposé de la rejoindre chez Murfy.

Aujourd'hui je m'occupe du recrutement des : techniciens réparateurs d'électroménager, opérateurs service-client et opérateurs logistiques en atelier.

Quelle est la vocation de Murfy ?

Chez Murfy nous avons deux activités principales :

La réparation à domicile pour le gros électroménager (c'est-à-dire : lave linge, lave vaisselle, sèche linge, réfrigérateur, fours et plaque de cuisson). Nous avons 80 techniciens dans notre réseau qui font environ 8 interventions par jour.

Et le reconditionnement de machine, pour les personnes qui ne souhaitent pas les réparer ou si elles ne sont pas réparables. Lorsque les machines sont trop abîmées, nous valorisons les pièces détachées pour qu'elles soient réutilisées dans nos réparations. Ensuite, nous les vendons sur notre site internet ou sur d'autres canaux e-commerce.

De plus, nous avons ouvert une académie, une école de formation interne au métier de technicien en électroménager, l'un des métiers les plus pénuriques en France. L'académie accueille des promotions de 10-12 personnes, 3 à Bobigny, 1 à Nantes et 1 à Lyon.

Le but est de démocratiser la réparation et l'achat de machines reconditionnées, d'en faire un reflexe, pour lutter contre les déchets que génère l'achat d'appareils neufs. Aujourd'hui, 28 millions de machines sont jetées chaque année contre 5 millions réparées. Il y a beaucoup de choses à faire.

Vous êtes passé de la grande distribution à une startup, quelles sont les différences majeures que vous avez notées dans votre métier ?

Pour avoir été dans des grands groupes, c'est très différent. L'aspect positif de la startup est que je rencontre les gens que l'on recrute, je les connais, je peux suivre leur intégration, parler à leurs managers pour savoir comment ça se passe, et cela donne beaucoup de sens à mon travail.

Chez Murfy, il a fallu créer les process de recrutement. On s'est posé la question de comment recruter différemment, susciter la surprise chez les candidats. Nous demandons par exemple : une lettre de démotivation ou "Quel est le festival de vos rêves ?". Le but est d'ouvrir la discussion et de voir ce qui les anime.

Quand je suis arrivée je ne connaissais rien à l'électroménager. Durant ma première semaine, j'ai fait un stage à l'atelier avec les techniciens pour apprendre à réaliser des réparations. Plus tard, j'ai eu la chance de suivre quelques semaines de formation dans notre académie interne. Aujourd'hui, quand je fais passer les entretiens aux techniciens cela fait vraiment la différence, cela m'a permis de parler le même "langage technique" avec les candidats que je reçois.

1 an après votre levée de fonds de 8 millions d'euros, comment le département des ressources humaines a-t-il évolué au cours de cette année ?

L'entreprise a constamment évolué depuis mon arrivée il y a un an et un mois. Nous sommes passés de 80 salariés en CDI à plus de 200 et j'ai participé de près ou de loin à 120 recrutements.

Au niveau RH, l'équipe à évolué aussi, au départ nous étions 3 et nous sommes aujourd'hui 6. Les fondateurs ont eu à cœur de faire grossir cette équipe RH pour prendre soin, aussi bien des collaborateurs, que des candidats.

On est aussi beaucoup plus structuré qu'avant sur les processus de recrutement, notamment pour les techniciens avec qui nous réalisons des tests techniques.  On a aussi développé le site carrière de Murfy. N'existant pas à mon arrivée, on a beaucoup travaillé avec l'équipe communication et les développeurs pour que le recrutement y soit bien mis en avant.

Dans un article (club entrepreneurs de challenges) on apprend que vous visez 5000 collaborateurs d'ici 2025, quelle est votre stratégie de recrutement et d'accueil des nouveaux arrivants ?

Au début nous étions dans un bureau en sous-sol, un peu sombre, on faisait les réunions et les entretiens dans la cuisine. En janvier dernier nous avons déménagé, maintenant nous avons 8 étages près de Strasbourg Saint-Denis. Tout le monde était content de se retourner après les confinements et de recréer du lien. Nous allons certainement ouvrir de nouveaux locaux ou déménager en fonction des besoins de l'entreprise.

La majorité des 5000 collaborateurs seront des techniciens itinérants que l'on aura formé. Le premier enjeu sera donc de garder une cohésion et une dynamique en les impliquant dans les réunions et les décisions. Le second est d'uniformiser les bonnes pratiques au quatre coins de la France grâce notamment à des séminaires pour qu'ils se rencontrent. Le but est de développer une culture commune, bien redéfinir les valeurs, être sur que les collaborateurs sont alignés. L'important est de garder l'ADN de Murfy avec son énergie et son ambition de vouloir changer les choses.

Et pour finir, quel est le conseil le plus précieux que vous pouvez donner à un candidat qui souhaite rejoindre Murfy  ?

S'être bien renseigné sur l'entreprise, il y a eu pleins de reportages grâce à notre équipe de communication. Le vrai plus d'un candidat est qu'il se soit déjà intéressé à la réparation d'électroménager. Venez en toute simplicité, on est pas sur la règle de venir en costume, on a des profils très variés. L'important est de vouloir travailler en équipe et de se reconnaître dans le projet.

Le mot de la fin :

Le recrutement et l'expérience candidat est la vitrine de l'entreprise au même titre qu'un service client de qualité. On travaille sur le fait que la personne ait passé un bon moment, même si le retour est négatif.

Chez Murfy on a de la chance d'avoir des fondateurs qui nous rendent la pareille et d'avoir un lien très fort entre collaborateurs, c'est une chouette boite.

Merci beaucoup Clotilde pour cet échange très intéressant !


Eugénie Belland

Devenez un RH
avec des super-pouvoirs

Essayez gratuitement
Bannière, RH qui travail

Obtenir une démo

Merci, notre équipe va vous recontacter dans les plus brefs délais !
Oops! Petit soucis.