Articles de Blog

RHViews #5 - Agathe Tavernier, Head of Talent chez Skello

14/2/2022

"L'objectif de Skello est d'aider ses 7000 clients à planifier leur succès. En 5 ans, l'équipe est passée de 4 à 150 personnes et prévoit de doubler son effectif d'ici 2022. Agathe Tavernier, Head of Talent, est présente depuis les débuts de l'entreprise. Dans cette interview, Agathe Tavernier va nous parler de l'évolution de ses missions, de la stratégie de recrutement pour leurs nouveaux objectifs, de son projet le plus marquant, pour finir sur ses conseils pour rejoindre Skello."

Bonjour Agathe, pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours ?

Bonjour je m'appelle Agathe et je suis Head of Talent chez Skello. Je supervise tous les sujets liés aux talents : le recrutement mais aussi leurs évolutions grâce à la partie formation que l'on appelle "Knowledge and Career Management".

J'ai réalisé un premier CDI chez Linkedin en graduate program à Dublin. J'ai pu découvrir 3 métiers en un an : le recrutement, le customer support et la fonction commerciale. J'ai prolongé l'expérience en fonction commerciale pendant un an.

Ensuite j'ai eu envie de rentrer en France car j'ai eu une révélation pour les ressources humaines lors de mon graduate et j'ai eu envie de continuer dans cette voie. J'ai rejoint Skello en juillet 2018. J'ai été la première personne attitrée au pôle "people" aux côtés d'Emmanuelle qui est notre co-fondatrice.Au départ, j'ai été vraiment focus sur les entretiens, nous étions une vingtaine de personnes. Aujourd'hui j'ai un périmètre beaucoup plus large et un ownership sur beaucoup plus de projets RH.

Vous êtes dans l'entreprise depuis presque le début, comment avez-vous vu évoluer vos missions ?

Skello évoluant rapidement, nous avons dû staffer l'équipe : nous avons commencé avec un premier stagiaire, puis une alternante puis un CDI à pleins temps. Il a fallu s'adapter aux nouveaux objectifs. Aujourd'hui nous avons 5 personnes sur la partie recrutement.

Je m'occupe en parallèle des sujets de formation continue et une personne m'a rejoint sur cette partie.

En même temps que l'entreprise grandissait, il a fallu adapter les process de recrutement. Je suis passée d'un job de pure exécution recrutement à aujourd'hui un job qui chapeaute tout le scope. Je définis les objectifs à mettre en place, les plans d'actions pour les atteindre et je suis garante de leurs aboutissements.

C'est un job très complet qui rassemble finalement beaucoup de métiers. Nous faisons du marketing en faisant évoluer la marque employeur, de l'opérationnel en analysant les chiffres de notre funnel, de la vente quand il faut convaincre et de la gestion de projet quand nous avons des choses à optimiser. Il faut beaucoup d'envie, un peu de travail et de curiosité pour apprendre aussi vite que l'entreprise en a besoin.

Vous avez levé 40 millions d'euro en septembre dernier et vous comptez doubler l'effectif d'ici l'année prochaine, quelle est votre stratégie de recrutement ?

Chaque année notre stratégie évolue selon nos besoins en recrutement mais les fondamentaux restent les mêmes. Nous avons plus d'expertises et de ressources pour atteindre nos objectifs.

J'aime voir notre stratégie comme un funnel de vente : je fais rentrer une personne dans mon process, elle passe par plusieurs étapes jusqu'à ce qu'elle soit convertie en recrue. Je regarde chaque étape et je cherche à les optimiser.

Par exemple pour la première étape, je reçois des candidatures, ou je les génère par la chasse. Notre question est donc "Comment je fais pour avoir deux fois plus de candidatures ?".

Pour cela nous essayons d'améliorer notre marque employeur. Nous allons mettre à jour notre page Welcome to the Jungle, réaliser des postes Linkedin sponsorisés pour plus de visibilité et réactiver les cooptations. Nous souhaitons aussi améliorer notre visibilité auprès des écoles en créant des partenariats et en étant présent à des évènements.

Une fois les candidatures reçues : "Comment les convertir en premier entretien ?".

En veillant à la qualité de l'expérience candidat et à la capacité des recruteurs à analyser les candidats. Pour cela, nous avons mis en place des formations dans le but d'améliorer l'explication des postes et l'analyse des soft skills.

Cette méthode s'applique sur tout le funnel, cette année, on voudrait multiplier par deux nos collaborateurs. On essaye donc d'identifier toutes les étapes du funnel à multiplier pour atteindre cet objectif.

Quel est le projet le plus marquant sur lequel vous avez travaillé chez Skello ?

C'est très compliqué de choisir car j'ai aimé tous mes projets. Je suis passionnée par mon métier et c'est moi qui les mets en place. Si je devais en choisir un aujourd'hui, c'est sur la partie formation continue que l'on met en place depuis septembre.

Nous avons un programme d'onboarding qui est très solide. À nos débuts, nous laissions les managers en autonomie sur la formation continue. Les personnes évoluaient naturellement avec l'entreprise car il y avait beaucoup d'opportunités d'apprentissage.

Aujourd'hui on a 4 ans, et c'est important que les personnes continuent d'évoluer à leurs postes et donc de structurer cette formation continue. C'est aussi un des sujets de rétention. Je suis convaincue que l'épanouissement passe par le sentiment d'apprentissage.

C'est un projet de construction où il y a tout à faire. Il est très marquant pour moi car il se place dans la continuité de mon travail sur l'acquisition des talents. La suite est de s'assurer que ces talents soient accompagnés pour réussir et qu'ils soient au niveau pour atteindre leurs objectifs.

Il y a un grand impact sur l'efficacité de l'entreprise, si les personnes ne sont pas bien formées, l'entreprise ne pourra pas atteindre ses propres objectifs. C'est à la fois très business et très humain.

Et pour finir, quel est le conseil le plus précieux que vous pouvez donner à un candidat qui souhaite rejoindre Skello ?

Le conseil que je donne et que je continue à donner est assez simple, il s'agit de la préparation.

Il est très important de bien se connaitre et de savoir pourquoi on veut ce post et cette entreprise en particulier.

Savoir parler de soi, de ses forces, de ses faiblesses, comment va-t-on s'épanouir et être performant. C'est la meilleure manière de convaincre son interlocuteur, mais aussi de se présenter à un job qui nous correspond.

La connaissance de l'entreprise est un gage que la personne est intéressée et qu'elle est professionnelle. C'est rassurant pour l'interviewer. Vous pouvez aussi vous renseigner sur : le parcours des personnes que vous allez rencontrer, sur les fondateurs, sur les objectifs du post, la culture et la mission de l'entreprise. Toutes ces questions vont vous permettre de faire un entretien plus qualitatif mais aussi de vous présenter sous votre meilleur jour.

C'est un conseil qui est accessible à tout le monde.

Merci Agathe pour cet entretien très instructif !

Eugénie Belland

Obtenir une démo

Merci, notre équipe va vous recontacter dans les plus brefs délais !
Oops! Petit soucis.